samedi 7 mai 2016

Réverbère mai 2016

 Parmi les grands
Je, je, je, ainsi va . Mon nom est conifère. Je suis Sapin de Douglas. Il s’exprimait toujours de la sorte lorsqu’il parlait de son arbre préféré. C’était son modèle, un arbre à sa mesure. Il s’appelle Marc. Biologiste de carrière en visite pour la première fois dans notre région côtière du pacifique. Son arbre chouchou : le Sapin de Douglas, je crois. Ou encore le Pseudotsuga Menziesii pour faire latin. Quel nom! Un nom propre presque devenu commun
puisqu’il existe une rue Douglas, un Mont, une place peut être, et ainsi de suite. Moi, mon choix s’est arrêté sur une autre espèce. Parmi les grandes tailles, c’est le Sequoia Sempervirens ou Séquoia. Il a la peau d’un rouge tirant sur l’oranger; et tout droit, comme une aiguille. Son écorce est très creusée, sur la surface inférieure de l’arbre. Il y a aussi le Sequoia géant (Sequoiadendron Geanteum). Mais lui, il fait immense. Trop. Il faut que je m’éloigne pour le saisir dans sa totalité. De vrais cylindres puisant l’eau à même le sol pour ensuite propulser la vie toute entière vers le haut. Une usine végétale. Vous savez où les trouver? Dans quelques lieux dispersés à Victoria et avec certitude au Jardin botanique VanDusen. Là, ils sont bien identifiés.
Enfin, à ma récente visite, une colonie de pivoine arbustive était chargée de boutons floraux sur le point d’éclore. Nous étions passés trop tôt en saison, pour pouvoir les admirer.
Un Jardin à voir, surtout depuis l’ouverture de son tout nouveau pavillon d’accueil. Et pour la suite, écoutez La matinale à CILS 107,9 FM
1


2


3
Photo 1 : Sapin de Douglas
Photo 2 : Séquoia
Photo 3 : pivoine arbustive

Aucun commentaire:

Publier un commentaire