vendredi 2 décembre 2011

Emblème floral

Emblème floral
Se trouvait en parallèle, l’Alberta, la Colombie-Britannique et tout au dessus le Yukon. Pleine végétation, des minéraux à profusion et en plus, des torrents d’eau douce. Une sorte de grand jardin au territoire immense dans lequel une bonne tranche de la nature humaine sait se servir en toute abondance. Ce que ces provinces et ce territoire ont en commun, ce sont de grands espaces pour une bien faible densité humaine. Mais elles ont plus encore. Tous les trois possèdent leurs armoiries respectives et dans celles-ci se trouve un emblème floral.
Un emblème floral est un végétal et non spécifiquement une fleur. De par sa symbolique, il est représenté par une plante, un arbre ou un fruit et il est choisi par une communauté en raison de son caractère représentatif. Exemple, le tiaré ou Gardenia tahitensis est la fleur emblématique (odorante) de la Polynésie Française. Mais plus près d’ici, il y a à découvrir.
La Colombie Britannique


Notre province possède sa fleur emblématique et elle est portée par un arbre. C’est le cornouiller du pacifique ou Cornus nuttalii. L’arbre emblématique d’ici se nomme le thuya de l’ouest ou Thuja plicata (western red cedar). Toutefois, son arbre de Noël officiel est le Sequoia géant, à l’exemple de celui que l’on retrouve à gauche du monument de la reine Victoria devant l’Assemblée législative. Tout lumineux et de couleurs, le premier décembre marque le lancement des Fêtes de la nativité à travers le Canada par une cérémonie à cet effet devant le bâtiment principal de l’Assemblée législative.
L’Alberta


Cette province voisine qui regorge de bitume noir, compte plus d’une histoire florale. Sa fleur emblématique est la rose aciculaire. C’est le pays de l’horticulteur et hybrideur d’origine française Georges Bugnet décédé à l’âge de 102 ans en 1981. Hybrydeur, il a obtenu et breveté le rosier ‘’Thérèse Bugnet’’ en l’honneur de sa fille Marie-Thérèse Bugnet et que l’on retrouve encore de nos jours dans le commerce. C’est en 1980 que j’ai rencontré G.Bugnet. Il était à gravir sa cent unième marche d’existence. Pour l’arbre emblématique, vous aurez deviné c’est un conifère, le pin tordu ou Lodgepole Pine, Pinus contorta. En Alberta, loin de la côte, c’est un arbre de forme élancée à valeur économique élevée, et qui servait entre autres à la fabrication des traverses de chemins de fer.
Yukon


J’aime bien son emblème floral, elle me rappelle les bords de route menant en Gaspésie. D’ailleurs, on la retrouve un peu partout en Amérique du Nord jusqu’en Europe. Sa fleur est produite par une plante pionnière de couleur magenta, c’est l’épilobe des brûlés dont le nom anglais est Fireweed, ou encore l’Epilobium angustifolium. En période florale, elle colore l’horizon d’un rose tout matinal. L’épilobe est présente dans les armoiries du Yukon et sur son drapeau. Toutefois, contrairement aux deux provinces, le blason floral est absent du drapeau franco-yukonnais. Le sapin subalpin ou Abies laciocarpa est l’arbre qui représente ce territoire du soleil de minuit.
Et le Canada?
Enfin, pour ce qui est du Canada, il est absent de la liste, sinon que par la présence d’une feuille d’érable de couleur automnale au drapeau. Nous pouvons affirmer qu’elle est l’emblème floral officieux et historique du pays.
Normand Hébert
http://louisjardin13.blogspot.com/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire