mardi 10 mai 2011

Le roi du balcon mai 2011

La reine des balcons
C
e matin, je suivais, d’un pas lent et tranquille, une dame âgée qui trainait un petit panier grillagé dans lequel il se trouvait un six pak de géranium. Je me suis dit : voilà! Le printemps est arrivé chez Thrifty. C’est le temps des balcons pour certains/es d’entre nous et c’est souvent le seul espace qui nous est accessible pour s’adonner aux plaisirs du jardinage. Cependant, il n’y a pas que du plaisir. Je me souviens d’une petite histoire de discorde entre voisins au sujet du dégât que l’un causait au résident d’en dessous. La scène se passait à Toronto. L’un reprochait à l’autre qu’un surplus d’eau d’arrosage, parfois bleutée par un engrais soluble, le vent aidant, dégoulinait sur son balcon et son petit mobilier estival. Bon, c’est plutôt rare comme situation, mais les histoires de voisins ne datent pas d’hier. Tout ça, c’est moins pire que des cerfs qui gambadent allègrement et bouffent, au passage, vos toutes récentes plantations.
Sa culture
Originaire d’Afrique du Sud, le géranium est l'annuelle la plus connue et courue au monde, mais attention, son nom véritable est Pelargonium. Oui, Pelargonium. L'authentique Géranium botanique est une vivace à floraison tout à fait moins spectaculaire et idéal dans une rocaille. Les deux plantes sont issues de la même famille des Géraniacées, mais diffèrent sensiblement dans l’ensemble. Celui dont il est ici question, c’est le géranium commun, des fleuristes ou des balcons, zoné 9 à 10, et qui se retrouve tous les ans dans le commerce à ce temps-ci de l'année. Sa réputation est légendaire. Il la doit à son abondante floraison, la taille de ses fleurs et sa palette de couleurs. Qu’il soit retombant ou érigé, ce plant convient parfaitement au balcon ensoleillé à semi-ensoleillé. Il est recommandé de maintenir le géranium dans un contenant dans lequel il se sent à l’étroit. Cela veut dire : suffisamment de racines mais beaucoup de fleurs. Son substrat doit être léger et l’apport en engrais granulaire ou soluble, périodique, et élevé en phosphate et en potasse. Pour obtenir une floraison optimale, arroser le matin et éviter de fertiliser une motte totalement sèche. Un, arroser à l’eau claire et ensuite compléter avec une eau composée d’engrais. La raison est simple, les particules de phosphore et de potassium ont tendance à se souder au terreau et devenir inaccessibles aux racines lorsque le substrat est trop sec.
En votre absence
Le géranium se porte bien dans presque tous les types de contenant. Qu’il soit cultivé en jardinière (rectangulaire), en pot volumineux ou suspendu son rendement devrait être remarquable et remarqué. Si vous comptez vous absenter pour des vacances, pensez à rabattre vos plants d’un tiers incluant fleurs et boutons floraux. Au retour, vous aurez des chances de retrouver votre balcon, vos herbes et vos géraniums fleuris. Et pour un séjour prolongé, il vous faudra compter sur la pluie, l’ombrage ou une âme affable. Si vous désirez multiplier vos plants, prélever une bouture sur une tige vigoureuse en mi-saison (juillet) et non une bouture sur une tige devenue ligneuse ou frêle.
Et la reine est…
En mars dernier, je vous ai parlé de l’enlèvement des rosiers devant l’Assemblée législative de la province. En effet, quelque cinq cents nouveaux rosiers à racines nues sont apparus dans les onze plates-bandes existantes du bâtiment principal du gouvernement. C’est dire que les rosiers ont toujours la cote sur les parterres de nos institutions à Victoria.

Normand Hébert
horticulteur/pigiste
horticulturist/freelance
http://louisjardin13.blogspot.com/


Aucun commentaire:

Publier un commentaire