dimanche 10 septembre 2017

Réverbère092017


Le bouquet de Françoise

Tandis que son coeur se transporte
au delà des vallées et des pics

son regard limpide s’arrête
sur la toute puissante tempête
qui secoue ses sentiments

Quelle route emprunter?
Celle déconstruite?
Celle pavée de reflets?

elle fait pause
soudainement se lance
dans la foule blanche

elle est ce que la nuit n’a fait d’elle
aucun regret aucun vacillement

elle assume gaiement
toutes les nuances d’instabilité
qui l’habitent

elle est une fleur noire
porteuse de rayons dorés

le jour est son enfant et
elle prend tout
même septembre

Jacob Stigme



Aucun commentaire:

Publier un commentaire