dimanche 26 février 2017

Réverbère mars 2017


Aucun titre à l’horizon
Je me pointe du doigt. J’accuse... J’aurais pu passer plus de temps à cet événement écologique annuel. Je ferai mieux l’an prochain. Donc, à l’essentiel je vous entraine pour éviter tout remords.
Dans ma chronique de février dernier, j’ai fait mention du salon annuel des semences et du jardinage, le Victoria’s Annual Seed & Garden Show. Bon! j’y suis allé. J’ai vu de tout mais pas tout. J’ai aussi signé une pétition, celle qu’elle m’a tendue avec un sourire sincère aux lèvres et un coup d’oeil décisif. Voici crfair, vous voulez signer svp? J’ignorais le sens de ces six lettres rassemblées. Cette personne était une vraie pro, elle m’a convaincu d’appuyer la cause en moins de 30 secondes. Soudain, une pensée m’a traversé la conscience. Voilà un modèle à suivre pour une cause, et qu’à chacun la sienne.
Le mouvement crfair (Capital Region Food & Agriculture Initiatives Rountable) vise à atteindre un degré élevé d’autosuffisance alimentaire dans la région d’ici 2025. Une noble cause auquelle je souscris malgré que j’aime bien manger à l’occasion des petits trucs exotiques qui nous arrivent du sud dans un avion cargo réfrigé. Comme une jolie mangue doublée d’un avocat en solidarité avec notre partenaire économique, le Mexique. Ces gens-là triment dur, aux champs ou dans les serres. Alors, merci, au nom d’une population qui aime bien manger; et plutôt vieillissante, hélas!
Autre point, j’ai bien remarqué les commenditaires de l’évènement. Tous d’ici. Vancity, Focus, Times Colonist, 98,5 Ocean, Hotel Grand Pacific et quelques autres. Même le Butchart Gardens! De plus, ce salon se veut être à la fois une fête éducative et d’altruisme. Il y a eu des présentations informatives, gratuites et divertissantes auxquelles cette fois je n’ai pas assistées. Hector, lui, il a été à la présentation: Embracing the Wild. Mystérieux.
La poule et l’abeille
Où mon intérêt fut retenu, c’est avec les abeilles maçonnes (Osmia rufa). Je commence à avoir la piqure de ce côté-là. J’ai assisté à l’éclosion d’une abeille maçonne surgir hors de son cocon, (Mason Bees Metchosin). D’endormie, elle s’est immédiatement mise à bouger. Fascinant! Et... primeur, si vous ne le saviez pas, vous pouvez maintenant louer une ou des poules à (Rent the Chicken Victoria). Enfin, Forest for Dinner, des passionnés de champignons sauvages, et parlant français.
Étaient absents, Bayer, Monsanto. Aucunes autorités, maritime, terrestre et spaciale. Ni la NRA. Enfin, si la vie sous toutes ses formes vous tient à coeur, une sortie à mettre en mémoire pour février 2018.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire