mercredi 15 juin 2016

Réverbère bulletin estival2016/bleu jardin




bleu jardin 
c'est la nuit serrée contre le froid
planté dans un croissant de passage


bleu jardin
d'un jour qui sait
s'abandonner au fond de tout


bleu jardin
ce premier donné dans un geste sourd
et croît au bout d'une main mystérieuse


bleu jardin
cette seconde nature 
qui se fait saisir
devant une courte lune




Bleu jardin…
ou les autres 
debout, étendus ou encore pliés
de travailleurs corvéables
Venus du chaud
l'oeil cloué dans la récolte


bleu jardin
chargé d'amandes gonflées
à travers des vols incessants
et journaliers


bleu jardin
est un autre encore
inconnu et invisible
il court au ras le sol
dans une terre refroidie


bleu jardin
qui brille à l'ombre
qui enfonce sa force
devant la montée du ciel enflammé








bleu jardin
quand je tire les rideaux
et laisse pénétrer l'aube
avec son large soleil


Alors,
ce bleu jardin se lève
au coup de la seconde
chargé des odeurs du midi



Ô  jardin anonyme

Aucun commentaire:

Publier un commentaire