lundi 2 février 2015

Réverbère/février2015



Je suis Alessandro…
Perce-neige ou jonquilles. Ah février! Un trait de vie dans le jardin ceinturant un cimetière. Voici…
« Trois années plus tard, pendant l’hiver de 1874, Hélène tomba malade, d’une fièvre cérébrale qu’aucun médecin ne put expliquer ni soigner. Elle mourut au début du mois de mars, un jour de pluie.
Pour l’accompagner, en silence, dans l’avenue qui montait au cimetière, tout Lavilledieu fut là : parce que c’était une femme délicate, qui n’avait pas répandu la souffrance autour d’elle.
Hervé Joncour fit graver sur sa tombe un seul mot.
Hélas
Il remercia tout le monde, répéta mille fois qu’il n’avait besoin de rien, et rentra chez lui. Jamais la maison ne lui avait  paru aussi grande : et jamais aussi illogique son destin.
Comme le désespoir était un excès qu’il ne connaissait pas, il se pencha sur ce qu’il lui était resté de sa vie, et recommença à en prendre soin, avec la ténacité inébranlable d’un jardinier au travail, le matin qui suit l’orage. » *

*Soie, Alessandro Baricco, Éditions Albin Michel, 1997



Donc, quelle joie d’être encore, et à Victoria, d’enthousiasme réservé. C’est très bientôt la saison des semences avec la fête du Seedy Saturday, au Conference Centre, 720 Douglas, 21 février, de 10h à 16h.
16 ans et plus : 7$ comptant.
Point de rencontre avec l’AFRACB et vous tous intéressés à 9h45, aux portes principales. Une occasion de se sortir un peu plus d’un semi-hiver.



Normand Hébert

Aucun commentaire:

Publier un commentaire