dimanche 27 octobre 2013

Novembre2013

D'octobre à novembre
À vous le prochain! Jouer dans la terre ou avec la terre, c'est
comme la lecture ou l'écriture. Ce sont des activités abordables
pour tous. Du moins, c'est ce qu'on en dit. Et c'est pour cette
raison que l'on enseigne aux plus petits à lire, à écrire et
parfois à exécuter des travaux de botanique pour qu'ils puissent
passer le flambeau du savoir et de l'expérience. Mais lorsqu'on
leur montre à calculer, quel gâchis ça peut causer. Savoir compter
ses petites semences c'est important en autant d'en reconnaître
leur signification,leur source de vie et ensuite, l'heure du
difficile partage.
Puisque nous voyageons dans le temps et passons et repassons d'une
saison à l'autre,qu'est ce qu'on fait en novembre au jardin? Je
dirais même qu'est-ce qu'on fait tout court.On réfléchit autour du
passé ou des choses à venir? On médite? Chose certaine, de
novembre, l'élan vers l'extérieur n'est pas fait, cette fois,
d'impétuosité printanière. C'est comme un jour de fable: "Rien ne
sert de courir, vaut mieux partir [semer] à point". Depuis la
traditionnelle Fête des semences ou Seedy Saturday; désormais,
lorsqu'on dit semer, on dit février.
Mais novembre, pourquoi novembre? Et puis tout ce coloris des
essences? Que de feuilles au sol!
C'est peut être à cause du refroidissement d'une seule nuit ou
encore la frilosité du soleil? On le sait. C'est magnifique et
reposant.
Qu'importe! Les élèves se tirent des feuilles semi-mortes tandis
que les adultes vont d'un pas matinal, souvent sous le parapluie,
à la conquête du jour. Dans le grand jardin assombri, sous des
débris en total harmonie de décomposition s'amorce la saison
prochaine. En toute discrétion,au coeur de la matière organique,
des particules vivantes et rédemptrices poursuivent l'ouvrage
nourricier du sol. Un mois s'achève. Une onzième couleur nous
attend.

En rose

Moi
J'aime les roses

Les jaunes
Je les coupe

Moi
J'aime les roses
Elles coulent
Odorantes

Moi
J'aime les roses
chaque matin
Elles s'épuisent
Une partie à la fois
Sous le moindre
rayonnement
Que le jour cultive

En bleu


Normand Hébert
louisjardin@hotmail.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire