dimanche 5 juin 2011

Juin 2011

Deux anciennes
À part les deux énormes tilleuls et la spirée Van Houtte qui ornent la résidence familiale, il y a, côté sud, des Hortensias, deux bons vieux cœurs- saignants des jardins et deux pivoines herbacées. C’est pas beaucoup, mais à une certaine époque, ainsi se résumait l’arrangement floral de la façade des maisons. On y mettait beaucoup d’emphase sur le potager, lequel répondait aux besoins alimentaires de la famille.
Le cœur- saignant


Si la maison de votre enfance existe encore, allez voir, car il y a de fortes chances qu’il y soit. Il risque d’être exactement là où il fut planté il y a plusieurs décennies. Le cœur-saignant à fleurs roses était plus populaire que celui à fleurs blanches, car ce dernier était simplement moins vigoureux. Le traditionnel cœur-saignant rose ou en latin le Dicentra spectabilis est de rusticité 2 ce qui en fait une vivace recommandée partout sur le territoire canadien. Son utilisation est multiple, dans un massif, en isolé, dans les sous-bois et dans les endroits humides. En somme, c’est une plante passe-partout. Le seul reproche que nous lui reconnaissons c’est son feuillage jaunissant sitôt la floraison terminée. Pour cette raison, vaut mieux l’entourer de plantes qui prendront la relève une fois celle-ci jaunie. Cette plante ancienne se multiplie aisément par simple division au printemps après la floraison.
La pivoine


D’entrée de jeu, il existe deux types de pivoine. La première est herbacée et la seconde est ligneuse. La pivoine herbacée est la plus commune. C’est celle que l’on surnomme la vivace du terroir et qui fait compétition au rosier. La pivoine, c’est une abondance de fleurs parfumées d’une bonne durée de production. Originaire de l’ouest de la Chine, la pivoine est la reine des fleurs dans ce pays. Et pour cause. L’éclosion du bouton floral de la pivoine dure environ seize jours. Si vous possédez des roses des rouges et des blanches, vous obtiendrez des bouquets remarquables. Et pour les fourmis, c’est le seul reproche que l’on puisse lui faire. La pivoine de nos grands-parents possède un beau feuillage luisant devenant rougeâtre à L'automne. Si vous comptez la déplacer ou la diviser, faites-le en août ou tôt au printemps et assurez-vous que les bourgeons (yeux) soient à 4 cm sous le sol, pas plus. Sinon, elle mettra des années à refleurir. Enfin, pour ce qui est de la pivoine ligneuse, on la désigne ainsi parce qu’elle est arbustive, elle ne fait pas partie du patrimoine végétal d’ici. Elle nous vient d’Asie (Chine) et c’est elle, à mon avis, l’une des plantes les plus spectaculaires. Les fleurs sont d’un fort diamètre et de couleurs variées. La pivoine arbustive est zonée 5b et son pire ennemi est le poids de la neige. Il est conseillé de la planter dans un lieu ensoleillé et abrité.
Et l’hortensia? C’est également un arbuste très répandu dans nos aménagements paysagers. Pourquoi? L’hortensia ou hydrangée est un investissement sur tous les plans. Il survit à la sécheresse, est exempt de maladie et produit une abondance de fleurs, blanc crème, rose et bleu lorsqu’on lui ajoute du sulfate d’aluminium.
Bon été!

Normand Hébert
http://louisjardin13.blogspot.com/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire